Nouveau look pour les murs de la cantine scolaire

Nous avons mis les vacances à profit pour faire réaliser par les agents techniques les travaux de peinture, le réfectoire avait besoin d’une remise à neuf. Les élèves prendront le repas du midi dans une pièce aux couleurs lumineuses.

 

Nouveau protocole sanitaire février 2021

Grève 26 janvier

En raison d'un mouvement de grève des enseignants, un service minimum d’accueil est mis en place mardi 26 janvier pour tout les enfants de l'école. La restauration scolaire est maintenue pour les enfants accueillis ce jour-là.

 

Protocole cantine scolaire

Que faire si mon enfant présente des symptômes à la maison ou à l'école, et s'il est considéré cas contact ? Quelle est la procédure pour les écoliers, collégiens et lycéens ?

ll peut arriver que les écoliers, collégiens et lycéens soient considérés comme cas contact, ou qu'ils présentent des symptômes du covid-19. Dans ce cas, le principe de continuité pédagogique s'appliquera pour permettre aux élèves de poursuivre les cours à distance. Voici les mesures à appliquer en cas de suspicion d'un cas de covid à l'école, si votre enfant est cas contact, ou testé positif au covid :

Les élèves, pas toujours considérés comme cas contacts

Dans le premier degré et particulièrement en maternelle 

Depuis le 2 novembre 2020 (date à laquelle le port du masque est devenu obligatoire dès 6 ans), si un enseignant est un cas confirmé, les enfants ne seront pas considérés comme contacts à risque, dès lors que l'adulte porte un masque grand public de catégorie 1. De même, l'apparition d'un cas confirmé parmi les élèves n'implique pas que les autres élèves de la classe ou que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1. 

Dans le second degré

Le port du masque étant obligatoire dès 6 ans dans tout l'établissement et en particulier dans les classes, "l'apparition d'un cas confirmé parmi les enseignants ou les élèves n'implique pas automatiquement de contacts à risque dans la classe".

Toutefois, si trois élèves d'une même classe (de fratries différentes) sont positifs au Covid-19, alors les élèves et les personnels de la classe doivent être considérés comme contacts à risque.

Que faire si mon enfant présente des symptômes ?

Mon enfant présente des symptômes à la maison

"Les parents d'élèves s'engagent à ne pas mettre leurs enfants à l'école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d'apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l'élève ou dans sa famille" précise le gouvernement. Les parents doivent donc prévenir le chef d'établissement, garder leur enfant à domicile, éviter les contacts, consulter un médecin qui décidera des mesures à prendre. "Si les symptômes persistent, le retour à l'école ne se fait que si les parents attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit. À défaut, le retour se fera 7 jours après la disparition des symptômes" précise le gouvernement.

►Mon enfant présente des symptômes à l'école

Si l'enfant est déjà à l'école, tout symptôme évocateur d'infection au Covid-19 (toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, troubles digestifs, sensation de fièvre, etc.) doit conduire à un protocole spécifique, en attendant l'arrivée des parents :

  • isoler l'élève dans une pièce dédiée ou à l'infirmerie, sous la surveillance d'un adulte. L'élève dès 6 ans doit être masqué 
  • Respecter les gestes barrières, éviter les contacts, et consulter un médecin ou la plateforme covid-19, qui décidera des modalités de dépistage selon les cas. 
  • La pièce devra ensuite être nettoyée de façon approfondie.
  • Les parents devront ensuite consulter leur médecin traitant, l'enfant devra éviter les contacts et rester à la maison
  • Le retour à l'école se fait sur attestation des parents si un test n'a pas été prescrit, précisant qu'ils ont consulté un médecin. A défaut, le retour en classe aura lieu 7 jours après la disparition des symptômes.

►Mon enfant est identifié comme "cas contact"

Les parents se doivent de prévenir le directeur de l'école et de la même manière que les cas précédents, devront garder leur enfant à la maison, éviter les contacts et consulter un médecin. Rappelons que les enfants ne sont plus systématiquement considérés comme cas contacts lorsqu'un autre élève de la classe est testé positif au Covid-19. Avec le nouveau protocole sanitaire, les enseignants aussi ne sont plus considérés comme des cas contacts lorsqu'un élève est un cas confirmé. "Ils ne sont donc pas invités à s'isoler dès lors qu'ils portent un masque grand public (comme ceux fournis par le ministère en charge de l'Éducation nationale). De même, de l'école maternelle au lycée, les autres élèves de la classe ne sont pas considérés comme cas contacts" précise le gouvernement.

►Mon enfant est identifié comme "cas confirmé"

  • Les parents doivent avertir le directeur d'école du résultat positif du test ou de la décision du médecin confirmant que l'enfant est atteint du covid-19.
  • L'enfant est placé en isolement : 7 jours pleins à partir du jour du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques, ou 7 jours pleins à partir de la date de début des symptômes, avec absence de fièvre au 7ème jour pour les cas symptomatiques. En cas de fièvre au 7ème jour, l'isolement se poursuit jusqu'à 48h après la disparition des symptômes.
  • L'IA-DESEN est informé par le directeur d'école ou le chef d'établissement et l'agence régionale de santé est alors prévenue. Il élaborera ensuite une liste des personnes susceptibles d'avoir été en contact avec l'élève en question. En attendant la validation par l'ARS, ces personnes seront prévenue et devront rester à la maison.
  • Parents, frère(s) et sœur(s) devront, eux aussi, se soumettre à un test pour évaluer l'étendue et le risque des transmissions au sein du foyer. Le but ? Que le médecin détermine, en accord avec les parents, la stratégie d'isolement familial la mieux adaptée. Mais, en principe, l'ensemble du foyer doit rester confiné pour la même durée.

Nouvelles mesures du 14 janvier 2021

Quel protocole sanitaire à la cantine ?

Lors des repas à la cantine, les élèves retirent leur masque et mangent collectivement. Parents d'élèves et scientifiques avaient notamment alerté ces derniers jours sur ces lieux "à haut risque de contamination". 

Ainsi, à l'école primaire, il n'y aura pas de brassage entre les classes. "Les élèves d'une même classe mangeront ensemble tous les jours et à la même table", précise-t-il. Si cela n'est pas possible, "les temps de repas seront alors allongés pour permettre l'étalement des classes à la cantine". Au cas par cas, on pourra aussi avoir recours à "des plats à emporter"

Dans l'enseignement secondaire, "l'hybridation des lycées permet de lever normalement la pression sur le temps des repas, puisqu'il y a moins d'élèves. Si l'établissement scolaire est en tension pour organiser le temps de restauration, le temps de service serait rallongé, et des repas à emporter seraient proposés."

Dépistage à l'école : 1 million de tests par mois dès 6 ans

Lors d'un déplacement à Metz ce 14 janvier, Olivier Véran a annoncé "un protocole qui vise à dépister jusqu'à un million d'enfants et d'enseignants par mois, ce qui est énorme. En descendant le dépistage jusqu'à l'âge de 6 ans, partout là où ça fait sens". Le ministre de la Santé a précisé que le variant du virus "paraît plus contagieux", y compris chez les enfants "sans que l'on ait plus de cas graves". Rappelons que ce 3 janvier, le ministre de l'Education nationale avait précisé sur BFMTV que davantage de tests de dépistage allaient être déployés dans les lycées. "Le protocole va continuer à fonctionner et nous allons déployer encore plus fortement les tests, notamment dans les lycées qui maintiennent en majorité un système hybride comme c'est le cas depuis le début du mois de novembre". Le ministre de l'Education a également précisé ce 10 janvier qu'"un million de tests en milieu scolaire" seraient effectués en janvier. Depuis le mois de novembre, seuls 10.000 tests avaient été réalisés dans des lycées d'une dizaine d'académies, et sur la base du volontariat.


Périscolaire

Dans l’intérêt de tous le retour à la garderie et à la cantine des enfants confinés car testés positifs ou considérés comme cas contact ne pourra se faire que sur présentation d’un certificat médical.

Vigipirate

Suite à l'attentat qui a frappé Nice ce jeudi matin, le Gouvernement a porté le plan Vigipirate au niveau URGENCE ATTENTAT sur l'ensemble du territoire, jeudi 29 octobre 2020. Le ministère demande à chacune et chacun, personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, élèves de prendre connaissance des consignes de sécurité et de les respecter afin d'améliorer le niveau de sécurité dans nos écoles et établissements.
Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise
Le ministère rappelle les consignes suivantes aux personnels de l'Éducation nationale, aux parents d'élèves et aux élèves :
- l'accueil à l'entrée des écoles et établissements scolaires est assuré par un adulte ;

- un contrôle visuel des sacs peut être effectué ;
- l'identité des personnes étrangères à l'établissement est systématiquement vérifiée ;
- durant l'année scolaire, chaque école et chaque établissement scolaire doit réaliser trois exercices de sécurité, dont un avant les vacances de la Toussaint - prioritairement l'exercice "attentat intrusion"
Une attention particulière doit être portée aux abords de l'établissement, en évitant tout attroupement préjudiciable à la sécurité des élèves.


 

Rentrée scolaire du 02 novembre 2020

A partir du lundi 02 novembre, le port du masque est obligatoire pour TOUS les enfants du CP au CM2.
Pour le transport scolaire le masque est vivement conseillé pour les enfants à partir de 6 ans.

La restauration scolaire continue son activité avec un protocole sanitaire strict. L'espace a été organisé en respectant les consignes du protocole sanitaire.
- De la PS au CE1: les enfants mangeront dans le réfectoire en étant séparés en 2 groupes matérialisés par des claustras recouverts d'un drap protecteur: Maternelle / CP et CE1.

- Les CE2 – CM1 – CM2 mangeront dans l'ancienne salle de classe.
Tous les meubles ont été recouverts de plastique et des tables de cantine ont été installées.
Une fois que la salle aura été désinfectée, elle sera fermée à clé.


 

Ecole

L'école des 3 vallées accueille les enfants de la maternelle et du primaire.

Maternelle : Mme TERRACHER

CP CE1 : Mr MAILHOT

CE2 CM1 CM2 : Mme CHEIX

Horaires de l'école :

lundi mardi jeudi vendredi 9h à 12h et 13h30 à 16h30

La mairie propose un service de restauration scolaire pour les enfants.
Un accueil en garderie le matin de 7h30 à 8h50 et le soir de 16h30 à 18h00 est également possible.

Prix des repas

Elèves : 3.35 € / repas
Instituteur : 4.20 € / repas

Menus du 08 février au 06 mars 2021